03
Avr

Abricadabrac!

minimarket2.JPG

+ Mes Minimarket - les gens, les gens – mes Minimarket. C’est que j’ai pas oublié d’être polie.  Une tuerie de confort, ces pompes. J’avais les plus grands doutes à ce sujet, mais après les avoir essayées chez La Pipelette, je l’avais prévenue que si elle les mettait un jour sur notre vide dressing, elles seraient à moi. Elles sont miennes, j’en suis très amoureuse, nous nous portons très bien, merci.

MAC_Wonder_Woman_Penultimate_Eye_Liner.jpg

+ L’eyeliner façon indélébile de la collection Wonder Woman chez MAC est sur ma wish list beauté. Reste plus qu’à trouver le temps de traîner mes sales guêtres jusqu’à Maastricht ou Bruxelles. Le trait d’eyeliner, c’est un peu mon maquillage de moflasse quand j’ai pas le courage de me farcir le smoky.

104909_fr_l.jpg

+ La quiche que je suis a encore frappé fort… Demandez la fille qui organise une soirée Pink, qui s’achète une robe en prévision, robe que tout le monde qualifie de « cerise », c’est-à-dire « plus rouge que rose quand même »,… et ben cette fille, c’est moi ! Une occaze pour s’offrir la Vanessa Bruno Athé dans le collimateur depuis le début de la saison ? Si vous avez d’autre suggestions, je prends !

_MG_0086.jpg

+ J’ai été shootée avec ma sœur début mars par une adorable jeune blogueuse liégeoise qui a créé son blog de streestyle dans le cadre de son projet de fin d’études. Dans la série « flattez-moi, Blase », j’adore cette photo ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur son blog, c’est par ici que ça se passe !

KAYU-ORO-FRONT-pie-de-esther.jpg

+ Sinon, je prépare mon gros achat rituel de la saison : une paire de Chie Mihara. Autant ses collections hiver ne me parlent jamais, autant les modèles été me mettent en transe. Y’a plus qu’à se décider… Y’a plus qu’à… C’est un peu comme « dans le cochon, tout est bon ! », dans la collection Chie Mihara, tout est beau.

Etoile Isabel Marant.jpg

+ Et pour terminer, la petite merveille Isabel Marant Etoile que je me suis offerte... Je vous la montre in situ d'ici peu, peut être avec mes Minimarket pour faire d'une pierre deux coups, elle fait une silhouette hyper féminine comme j'ai peu l'habitude, mais je me familiarise, peu à peu.

Bisous!

19:36 Écrit par Smarty Zabou dans Envie de beauté, Envie de mode | Lien permanent | Commentaires (41) |  Facebook |

04
Mar

Something old

083.JPG

Something old... (Boots Isabel Marant)

097.JPG

Something new... (Jean H&M, collection actuelle)

107.JPG

Something blue... (Pull Comptoir des Cotonniers)

106.JPG

Something borrowed... to someone VERY special to me! (Veste...)

22:00 Écrit par Smarty Zabou dans Envie de mode | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

06
Nov

So Sock

032.JPG

Les chaussettes, pour moi, ce n’est rien d’autre que ce que j’achète par pack de 5, en noir inévitablement, lorsque je vais échanger chez H&M un truc qui ne me va pas, pour éviter qu’on me fasse une carte avec un bon de 2 €…

Autant dire que, dans ces conditions, je suis loin d’avoir mon doctorat ès chaussettes contrairement à Sarah, et que, de la théorie à la pratique, je ne peux qu’être admirative par la démonstration de la maîtrise parfaite d’Alix sur le port de la chaussette haute.

Chez moi, la chaussette est timide. Elle en est encore à ses premiers balbutiements, n’a pas conscience de son pouvoir de séduction ni de son potentiel modesque. Lorsqu’elle pointe le bout de son nez, c’est discrètement, 10 cm coincés quelque part entre le haut d’une botte et le genou.

Elle flirte en douceur, sans voler la vedette à la robe, et, compatissante, cherche à flatter une silhouette peu habituée à ce genre d’originalités.

Merci, la chaussette, tu es bien bonne, sur ce coup là. Pour un peu, si tu continues à être sage comme ça, je te ressortirai.

031.JPG

033.JPG

036.JPG

Chaussettes tellement discrètes que j'en ai oublié la marque

Robe H&M, ceinture Isabel Marant, écharpe Zadig&Voltaire, bottes Essentiel, perf' Morgan et sac By Mary

08:57 Écrit par Smarty Zabou dans Envie de mode | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

15
Mar

Cherry on the cake

Soirée chat pizza 145.JPG

« Voilà, tout est là, dis-moi ce qui te plait », me dit-elle.

Notre table de lunch se voyait ainsi couverte de bijoux, colliers, sautoirs, bracelets, boucles d’oreille ; bref, le rêve éveillé de toute petite fille qui sommeille en nous. Un magasin de bijoux, là, sous mes yeux, plus un cm carré n’étant disponible pour nos sandwichs au pain de viande.

J’ai bien envisagé, dans un premier temps, les possibilités de chourrer tout le matos dans mon sac, de me lever de table précipitamment et de courir hors du resto le plus vite qu’il me serait possible. Oui, je suis une petite graine de vandale, que voulez-vous…

J’en suis revenue à de plus sages considérations après m’être souvenue que la course à pieds n’était pas forcément mon domaine de prédilection. « Bah écoute, je sais pas, tout est tellement trop beau, comment tu veux que je choisisse ? », ai-je fini par sortir de ma contemplation.

Elle a ri, évidemment, parce qu’elle rit tout le temps, et même quand elle rit pas, ses yeux le font à sa place. Avec son air d’éternelle adolescente derrière lequel se cache son étonnante détermination et son professionnalisme à toute épreuve, elle me rappelle, jusque dans ses choix vestimentaires et ses grandes lunettes de soleil, Ashley Olson.

Elle, c’est Sandie, la créatrice du site multimarques de vente en ligne de bijoux Cerise Noire. Les bijoux qui jonchaient notre table sont ceux de la collection printemps-été, dans laquelle il m’a été donné de piocher pour leur faire raconter une histoire.

Cette histoire, c’est avant tout celle d’un coup de cœur, d’une synergie, d’un profond respect pour l’ambition et la réussite de Sandie et son petit bébé, Cerise Noire. Alors, comme toute histoire doit commencer par des présentations, et que les présentations sont faites, passons si vous le voulez bien à mon coup de coeur du jour:

(Pour lire l’article dans son intégralité et voir les références de produits présentés, cliquez ICI)

Soirée chat pizza 152.JPG
Soirée chat pizza 174.JPG

 

Tunique et boots Zara

Legging New Look

Bijoux Lina Poum

PS d’importance : Sandie organise une séance photos spéciale bloggeuses le samedi 23 mai, un shooting exceptionnel en extérieur, ambiance champêtre avec photographe professionnel, coiffeur, maquilleur, etc. Si vous voulez y participer et porter les bijoux de la boutique Cerise Noire, il suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante sandie@cerisenoire.com avec une photo en pied, une photo de portrait, le lien de votre blog et un p’tit mot pour vous présenter. Au plaisir de vous y rencontrer !

12
Mar

Théorie de la fashion #2

Ou comment 5 ans d’études supérieures mènent à ça. (Non, Papa, Maman, votre argent n’a pas été investi à fonds perdus, mais si vous pouviez éviter de lire ce qui va suivre. Merci).

 

Oui, n’en déplaise à Civetta, je m’en vais continuer mes élucubrations sur le sens de ma garde-robe, avec toutefois cette satisfaction que, là où certaines mettront toute une vie à se trouver un style, en ce qui me concerne, grâce à mes théories appliquées, je gagnerai des années de prises de tête aussi futiles que vaines.

 

Tout cela pour en arriver au fait qu’après avoir dressé mes « j’aime – j’aime pas », j’ai également pris conscience récemment qu’il me fallait tenir compte d’une donnée importante, et non des moindres, dans l’élaboration de mon dressing : je mesure 1m77.

 

Conséquence #1 : (à répéter comme un mantra, des fois que) les tuniques se transforment ainsi sur moi en longs tee shirts, les robes deviennent des tuniques, il faut donc que j’arrête d’acheter des robes qui me filent cette désagréable impression, aussitôt sortie de chez moi, que je suis cul nu.

 

(Se souvenir également que nos pires cauchemars sont générallement constitués de ces rêves ridicules où nous sommes nue face à un auditoire, et que, d’un rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas).

 

Exemple : ceci n’est pas une robe, c’est une tunique.

 

020.JPG
(File dans ta chambre mettre un short)
(Et tiens toi droite, rentre le ventre, serre les fesses, et tes pieds pa-ra-llè-les, merde!)

 

 

Conséquence #2 : 12 cm de talons, ça va bien. A 14 cm, je dépasse le 1,90 m. « A un moment, faut arrêter », me disait une amie dans les cabines de chez Zara, « t’as l’air gigantesque ! ». Ou burlesque. Ou guignolesque. Ou tout suffixe en –esque.

 

(Se souvenir également que se fouler la cheville à cause d’un talon de 14, non seulement c’est pas glam’, mais ça pourrait en outre sonner le glas de tout port de talons à l’avenir).

 

Exemple : ceci est un sabot de 14 cm de talons, c’est trop haut.

 

014.JPG
(Retour à l'expéditeur espagnol)

 

Voilà toute l'affaire. A la semaine prochaine pour l'application (ou non)?

09
Mar

Théorie de la fashion

Voilà. J’en ai sans doute pas donné l’impression, mais j’ai pas chômé ces deux dernières semaines en termes de shopping inconsidéré, nouveautés beautés, compilation de toutes les dernières tendances relayées par nos magazines préférés, et mise en place de théories fumeuses sur la fashion.

Oui, je théorise, moi Mâdâme. Dans le noble but d’optimalisation des achats. Ah, si c’est pas de la révolution, de la prise de conscience de toute l’insignifiance de mon être, je sais pas ce que c’est. N’empêche, ça paraît tout simple, à la base, mais l’exercice nécessite une haute dose de bonne foi, qualité rare chez les acheteuses compulsives dans mon genre.

En fait, tout est parti d’une interview de jesaisplusqui dans le Jalouse (mais bon, vous situez, genre grosse frange, 45 kg toute mouillée, vivant dans un penthouse à New York et fagotée en Marant des pieds à la tête, la garce), où la donzelle déclarait qu’elle n’aimait pas les pantalons.

Et là, ce fut ma révélation : moi non plus je n’aime pas les pantalons, mais je n’en avais pas forcément conscience jusque là. Car pour moi, il était inconcevable d’être si catégorique. Et pourtant, si c’était aussi simple que ça ? Classer ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas. Afin d’éviter les achats qu’on ne porte pas.

Alors, voilà mon exercice appliqué, sous vos yeux ébahis :

Je n’aime pas :

-          les pantalons, donc (sauf les jeans)

-          les chemisiers

-          le beige, le rouge

-          les tailles hautes

-          les pulls

-          tout ce qui m’étrique du style ceintures, manches longues, les cols roulés, etc.

-          les boucles d’oreilles

J’aime :

-          les robes

-          les blazers et les vestes

-          les teeshirts flous

-          les foulards

-          le noir, le gris

-          l’uni

-          les manches trois-quarts

-          les longs colliers

-          les grands sacs cabas noirs

En ballotage défavorable (= ce que j’aimerais bien porter dans l’absolu parce que je l'aime sur les autres, mais qui ne me va pas fondamentalement) :

-          les jupes

-          l’imprimé fleuri

-          les chaussures plates, ballerines, derbies, baskets

-          les superpositions

-          les pochettes

Je répète que, si le résultat semble évident, l’exercice en soi n’est pas si simple pour la cause. Alors, je ne dis pas que plus jamais je n’achèterai de rouge, mais j’essaie en tous cas de me souvenir de ces lignes directrices lorsque je suis tentée par un improbable. Penser plus, dépenser sans doute pas moins, mais mieux.

01
DéC

Prem's à Primark

Quand le géant irlandais débarque en Belgique (m'est d'ailleurs avis qu'avec L'Affaire de La Main, la France est plus vraiment une priorité...), et plus précisémment dans ma ville, et encore à 5 minutes à pied de chez moi, mon statut de blogueuse influente ayant beau être écorné pour cause de non-invitation à la soirée ELLE/WIKIO, il en fallait plus pour me plonger dans la fashion déprime.

Nous nous sommes donc retrouvées chez Primark à midi avec Emiii et Kim, préférant nous sustenter de cheaperies en tous genres plutôt qu'en viles nourritures matérielles tels que sandwichs et autres (bah ouais, quelle idée de vouloir manger à midi alors qu'on peut faire du shopping?), pour nous concentrer sur l'essentiel.

Alors, Primark, qu'en penser?

Points positifs: un magasin très aéré et spacieux, du personnel à foison, un système de caisses hypra organisé (les fameuses queues à l'anglaise, avec une petite voix qui te dit à quelle caisse aller), moults cabines spacieuses, des prix hypra planchers (moins chers que chez H&M pour situer).

Points négatifs: des tailles à n'y rien comprendre (bonne chance pour ouvrir un eshop, sachant que tantôt il m'a fallu prendre un...44, tantôt le 40 était trop grand), des finitions et matières très bof (des doublures de vestes qui font "chouing" quand tu enfiles les manches), une sélection pas très fashion.

Ma sélection en cabine:

034.JPG
Veste à pans, 25 € (en gris et en noir)
035.JPG
Boyfriend blazer matière sweat, env. 20 €
036.JPG
Tunique à carreaux façon Union Jack, 13 €
037.JPG
La même en gris, toujours 13 €
039.JPG
Robe en crèpe bleue façon vintage ou Bernadette Chirac, au choix, 15 €
042.JPG
Veste à rebords cloutés 25 €

Verdict final? Moi qui m'attendais à un genre de Topshop version petits prix, j'ai été un peu déçue en découvrant une sorte de Marks&Spencer (sans les blueberry muffins, shit!). Les petits prix incitent clairement à la consommation, dans la mesure où il est toujours possible de trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Une mine d'or pour des cadeaux de Noël.

Bilan personnel? Repartie avec une bague, un sac et deux des pièces présentées ci-dessus... Pourrez-vous les retrouver?

24
Aoû

She's so lucky

004.JPG

 

Je suis assez bonne cliente des chaînes de mails genre « envoie ce mail à tes dix meilleures amies ou tu finiras par crever la gueule ouverte sur un bûcher, espèce d’impie ! ». Ouais, je refile toujours la patate chaude à mes potes parce que, suivant le diction bien connu, « mieux vaut prévenir que brûler sur un bûcher » (Zabou, philosophe, non daté).

 

Je me rappelle qu'il y a trois ans, pour remercier ma sœur d’avoir gardé mon chat pendant mes vacances, je lui avais ramené un bracelet charm de chez GAS, avec défense A-BSO-LUE de l’enlever pour cause de « sinon, il t’en pleuvra dix ans de malheur ». Elle l’a toujours.

 

L’année passée, j’ai refait le même coup en ramenant à l’une de mes meilleures amies, toujours un bracelet GAS (comme quoi, je fais les choses en beauté, suis pas juste une vieille peau de vache), avec écrit dessus amour et bonheur. « Tiens », lui avais-je dit, « si tu le portes tout le temps sur toi, l’amour sonnera deux fois à ta porte ». Depuis, elle file le parfait amour.

 

Alors du coup, j’aimerais bien me souhaiter quelques trucs à moi-même : déjà, j’voudrais bien gagner au lotto (même s’il faudrait que je commence par jouer, mais ce n’est qu’un infime petit détail). Suis pas matérialiste, mais là, j’avoue que ça me dépannerait pas mal.

 

Puis évidemment, amour, gloire, beauté, tout le bazar. A tous les gens que j’aime (ouais, n’oubliez pas que je suis genre Jésus, je suis générosité et bonté). D’où que mon poignet commence à ressembler à une soirée des Guetta : méga bling bling. J’adore.

 

005.JPG
De haut en bas:
Bracelet "trèfle"
Bracelet "tête de mort"
Bracelet "clé"
(les trois, GAS)
Bracelet gourmette Morganne Bello

 

Et puis, je profite de l’occasion pour remercier au passage ma maman de m’avoir offert mes charms sans menace d’explosion nucléaire si jamais je les enlevais.

20:35 Écrit par Smarty Zabou dans Envie de mode | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : blabla de fille, blog, bracelets, charms, gas, mode, shopping |  Facebook |

21
Aoû

La vérité sort de la bouche des lectrices*

*Titre plagié sur Balibulle

C’est qu’on l’aime aussi, cette blogo là, celle de l’entraide, des « darling », des XoXo and co, surtout quand elle me permet de donner vie à ma chemise en jean amputée de ses deux manches. Je vous avais promis de suivre vos conseils, voici donc les résultats en image.

La chemise sans manches pour dévergonder la robe liberty ? Mais c’est par ici que ça se passe… Brillante idée que d’associer ma robe de vieille femme obèse à cette petite pièce sortie de nulle part, qui a le mérite de cintrer la robe.

On oublie par contre la ceinture, qui charge inutilement la tenue, déjà bien équipée par le double boutonnage de la robe et de la chemise…

001.JPG
013.JPG
027.JPG

Chemise en jean customisée by my own

Robe liberty Cacharel

Collier Un jour mon Prince, montre Oozoo

Sandales Chie Mihara

La chemise sans manches se la joue rock (oh putain, je me mets à causer comme dans les mag’ de mode, moi…) associée à un legging et un long débardeur blanc tout simple. Sans la chemise, on a un costume de gym (faut être honnête), avec la chemise, une tenue sans prise de tête les jours sans inspiration.

015.JPG
025.JPG
049.JPG

Chemise en jean toujours customisée by my own

Legging, tee shirt et foulard Zara

Collier GAS, montre Marc by Marc Jacobs

Chaussures The Kooples

J’ai été un peu frileuse que pour la porter avec du cuir (à moins que ce soit au contraire la chaleur qui m’y ait fait renoncer…), mais l’idée d’Emiiii n’est absolument pas tombée dans l’œil d’une aveugle, que du contraire, puisque cette même chemise me permettra de vous présenter ma merveille zippée en cuir

Oh et puis, vous la vouliez aussi avec un slim et des boots? L'alpha-beta modesque? Mais pour vous servir, mes gentes dames. Affaire à suivre, donc...

XoXo (sorry, j’ai pas pu m’en empêcher…)

15
Jui

Toi + moi + Elles = American Vintage

*Edit: clôture du concours ce mardi à minuit*

Si vous avez encore les paupières collées lorsque vous entre-apercevrez ceci, je ne peux que vous conseiller d'aller fissa vous servir un petit café serré histoire de suivre ce qui va suivre... J'dis ça pour vous, y'a du concours à la clé...

/large/Catalogue Spring Summer 2009 -> _M1H3900.JPG

Où ça, où ça du concours? Ici même, mais pas que...

En résumé: un post, 4 blogueuses, huit mains, une marque, et trois lots à gagner chez chacune, donc 12 lots à gagner en tout.

La marque? Allez, vous la connaissez toutes, il s'agit, ni plus ni moins que d'American Vintage qui, à l'occasion de l'ouverture de ses boutiques sur Paris et du lancement de sa gamme de tee shirts en coton bio, a décidé d'associer les blogueuses et leurs lectrices à l'évènement en offrant de beaux cadeaux.

Le post? le principe est simple: nous sommes 4 blogueuses, donc huit mains, à avoir posté simultanément aujourd'hui, chacune de nous ayant imaginé pour une des trois autres une tenue composée d'une pièce American Vintage.

Pour ma part, il m'a été attribué de rhabiller Frieda, l'Ecuyère de la blogosphère, avec un bermuda gris en coton tout doux de la collection American Vintage:

AmVin1.jpg
(Bermuda gris tout doux, ci dessous le visuel en blanc, pour mieux situer...)

/medium/Lifestyle Spring Summer 2009 Women -> TOP051.JPG 

Rhabiller Fri? Easy game, j'ai envie de dire. Je commence à la connaître comme ma poche, c'teu Fri, et si je devais résumer son style, je dirais ceci:

  • elle aime les superpositions et les mélanges;
  • elle aime aller dans le vestiaire masculin;
  • elle ose plein de choses et est la preuve vivante que c'est pas parce que t'as plus de 40 ans que tu dois adopter la jupe crayon et le chemisier lavallière;
  • elle rock à moooort;
  • elle adore les imprimés;
  • seule contrainte: elle porte pas de talons.

Alors bon, pour assortir le bermuda, ni une ni deux, j'ai d'abord prêté à ma Fri mon blouson sans manches en cuir, que je sais qu'elle kiffe sa race. Avec un tee shirt imprimé headphones en dessous, mes boots cloutées Zara, ma montre squelette Marc by Marc Jacobs et un bracelet en argent, Fri est prête pour aller sautiller dans un festival sur le son de The Gossip.

002.JPG
003.JPG
004.JPG
Blouson et boots Zara, tee shirt Modström, montre Marc by Marc Jacobs, bracelet vintage.
Pour la deuxième tenue, plus boulot mais pas boulet, j'ai imaginé que Fri pourrait dégainer le bermud' avec un tee shirt imprimé Blondie, sous une chemise à carreaux H&M hommes et un blazer Zara agrémenté d'une broche Marc by Marc Jacobs et -last but not least- une paire de solaires Wayfarer Ray Ban...
007.JPG
008.JPG
009.JPG
Blazer et boots Zara, tee shirt et chemise H&M, broche Marc by Marc Jacobs, lunettes Ray Ban

Bon, c'est pas tout ça, mais moi je suis fière de mon boulot, j'ai rempli ma part du contrat, c'est maintenant à vous de jouer...

Les blogueuses? C'est précisémment à vous de découvrir de qui il s'agit, qui sont les 4 blogueuses (facile, y'a déjà moi) de ce post à huit mains. Un indice? Pousuivez votre lecture ICI, tournez, suivez les liens, en principe vous reviendrez...ici-même après avoir réalisé la quadrature du cercle. Il y aura un tirage au sort parmi les bonnes réponses.

Les lots? ATTENTION: ne vous fiez pas aux couleurs sur les visuels!  Il y a une combi longue grise en taille M, un short carbone (comme présenté pour Fri) en taille M, et un débardeur lavande en taille S.

BAT076.JPG
MAS030.JPG
TOP051.JPG

Allez, on y go...!!!

________________________

PS: retrouver American Vintage sur son site et son e-shop.